Techniques de la sculpture en bronze

Le bronze est un matériau que les sculpteurs travaillent depuis plus de 5000 ans. Il résiste à l’usure et à la corrosion. Ce qui permet aux œuvres faits avec ce genre de matériau de durer longtemps. Travailler le bronze prend du temps et demande beaucoup de savoir-faire. Le travail du bronze suit trois étapes principales en tout.

Création de la moule

Bien sûr, l’inspiration de l’artiste constitue l’essence de toute œuvre artistique. Par rapport à ce que celui-ci désire concevoir, il faut construire une moule qui constituera la première étape de la création. Le plus souvent, le sculpteur conçoit une statuette en cire qui constitue la réplique exacte de la sculpture à reproduire. Divers travaux s’en suivent pour créer une moule pouvant recevoir le bronze fondu. Comme la création d’un modèle en cire pareille à la pièce que l’artiste désire créer, appelé la cire perdue. Cette étape permet de savoir l’épaisseur de bronze nécessaire et de connaitre la modification à faire au niveau du moule. Ce dernier subit quelques modifications avant de pouvoir recevoir le bronze fondu.

Le coulé

 La seconde étape consiste à fondre le bronze et à le verser dans la moule. Puisque le bronze possède un alliage à 65 % de cuivre, il produit une jolie couleur durant la patine. Fondue à plus de 1000 °C, le bronze est coulé dans les trous de la moule en quelques secondes seulement. Cela permet de maintenir la consistance du matériau sur toute sa totalité. Puisque la moule a été conçue de manière à ce que l’air soit évacué durant  le passage du bronze fondu, celui-ci ne rencontre aucune difficulté à pénétrer dans chaque recoin de la moule. Pour verser le matériau dans la moule, le fondeur utilise souvent un entonnoir destiné à cet effet. Quand le bronze est enfin prêt, l’artiste procède au décoffrage pour retirer la sculpture.

Le perfectionnement

La troisième étape demande beaucoup de travail venant de l’artiste. C’est à ce moment qu’il procède à la ciselure, le rebouchage, et à l’optimisation de l’œuvre. Il procède à l’élimination des éléments en surplus comme les évents et les chemins de coulée. Durant cette étape, l’artiste utilise plusieurs outils comme la lime, le rifloir ou encore les meules électriques. En usant de ces matériels, l’artiste fait ressortir toute l’originalité de la pièce. L’artiste procède également au polissage qui joue énormément sur le rendu de la surface de la sculpture. Il peut éventuellement avoir recours à des produits chimiques pour décaper et dégraisser la sculpture ou pour ajouter de la couleur à celle-ci. Cette étape peut aussi être réalisée par le fondeur-patineur avec les instructions de l’artiste.