Une sculpture contemporaine en plusieurs exemplaires est-elle toujours une œuvre d’art ?

une sculpture contemporaine unique

On retrouve souvent plusieurs exemplaires d’une même sculpture contemporaine. C’est surtout le cas pour une sculpture en bronze. Il est donc légitime de se demander s’il s’agit toujours d’une œuvre d’art ? Et aussi, en combien d’exemplaires peut-on retrouver cette même œuvre ? Existe-t-il une limite ?

 Qu’est-ce qu’une sculpture contemporaine originale ?

Une sculpture n’est pas forcément le fruit du modelage de l’argile par le sculpteur lui-même. En effet, de nombreux artistes produisent des œuvres d’art en métal (exemple : bronze) et cela depuis l’Antiquité.

 

De plus, pour une sculpture contemporaine, le métal doit être fondu et l’artiste doit  fabriquer un moule pour son œuvre. C’est ce moule qui accueillera le métal en fusion pour réaliser la sculpture.

 

Il existe une véritable différence entre une sculpture réalisée à la main et une sculpture produite par fonderie. En effet, la pièce fabriquée à la main est évidemment une pièce unique mais la seconde est issue d’un moule qui permet justement de reproduire un même modèle.

 

Combien d’exemplaires sont-ils autorisés ?

Il existe une règle pour qu’une sculpture contemporaine reste une œuvre d’art originale. Effectivement, du moment qu’il n’existe pas plus de 8 exemplaires d’une même œuvre, la sculpture reste une œuvre d’art originale.

 

Cependant, est-ce qu’une sculpture que l’on peut trouver en plusieurs exemplaires peut être considérée comme une véritable œuvre d’art ? Cette question n’est pas que symbolique, elle a surtout un but économique !

 

Qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?
 

Pour clarifier cette problématique, le législateur a précisé la définition d’une œuvre d’art dans l’article 98 A du Code Général des Impôts : «Sont considérées comme œuvres d’art […] fontes de sculpture à tirage limité à huit exemplaires et contrôlé par l’artiste ou ses ayants droit.» Autrement dit, une sculpture obtenue par fonderie est une œuvre d’art originale du moment qu’elle n’est tirée qu’en 8 exemplaires.

Quelle est la réglementation en vigueur ?

 

Environ 20 ans plus tard, le Syndicat Général des Fondeurs d’Art avec le Syndicat des Sculpteurs ainsi que la Chambre Nationale des Commissaires-Priseurs et du Comité des Galeries d’Art ont mis en place un code déontologique des fonderies d’art.

Les différentes réglementations ont pour vocation d’établir le statut d’une œuvre. Elles permettent de savoir s’il s’agit d’une œuvre originale, multiple ou si c’est une pièce unique. Le code précise que c’est l’artiste lui-même qui détermine de façon irrévocable le statut de son œuvre.

Les présentes réglementations viennent aussi atténuer la règle des 8 exemplaires en autorisant 4 exemplaires «épreuves d’artiste» pour les œuvres originales. C’est pour cela qu’actuellement, il est d’usage que toutes les sculptures originales soient marquées par la signature de l’artiste, le numéro du tirage et le cachet de la fonderie.

Cette réglementation est-elle internationale ?

 

Pour finir, il faut préciser que toutes ces réglementations sont uniquement valables en France. Elles s’appliquent seulement sur le territoire français. Autrement dit, si vous achetez une œuvre d’art à l’étranger, n’oubliez pas de bien vous informer sur la législation en vigueur sur le sujet. Cela pourrait vous éviter de bien mauvaises surprises notamment sur la question de la valeur réelle de l’œuvre.

 

Si nous devions résumer nos propos, nous pourrions retenir que la problématique de l’originalité d’une sculpture concerne surtout les sculptures en métal produites via un moule puisque les œuvres réalisées à la main en argile sont de fait des œuvres d’art uniques.